d
 
1

GERT & UWE TOBIAS - EXPOSITION FRAC AUVERGNE

Mise en page du livre — juillet / août 2012

Le folklore roumain est une source d’inspiration des frères ; notamment les légendes de Transylvanie. Nombre de vampires ou autres êtres mystiques sont présents dans leurs oeuvres. « Transylvanie » dérive de l’expression latine «trans silva» qui signifie «le pays en dehors des forêts» (qui en réalité est plutôt «entouré» de forêts). Les artistes n’aimant que peu parler de leurs oeuvres ou de leur gémellité, nous avons encrées les parties textes dans un vert sombre; ce sont les forêts épaisses qui enserrent la province transylvanienne. Il faut souhaiter s’y aventurer pour en découvrir davantage sur les artistes. Les informations et les analyses de leurs créations ne sont pas facilement atteignables ; le titre du texte se retrouve même masqué par un volet. Les pages de présentation de l’exposition, sont elles blanches ; cela se passe à Clermont-Ferrand, cependant le texte tente de s’enfuir dans la reliure.

Même pour ce qui de la réalisation de leurs oeuvres nous ne saurons jamais qui a fait quoi. Une des seules connaissances qui nous soit donnée concernant leur procédé de création, est qu’il s’agit « d’une somme de créations individuelles issues d’un dialogue permanent » et non d’un travail à « quatre-mains »; d’où une pagination, naviguant en aller/retour, des extrémités des pages vers la reliure.

La construction de la mise en page s’est d’elle-même créée autour du duo page de droite / page de gauche. La reliure redevenant centre du livre et non intervalle entre deux pages. En effet ce n’est pas juste de Gert, ni juste de Uwe, mais de l’hybridation « Gert & Uwe » dont résulte les oeuvres. Cette notion d’hybridation est partout dans leur travail : mélange de genres, références à la fois à l’art populaire comme à l’histoire de l’art, diversité des supports jusqu’aux références aux êtres hybrides que sont les vampires, êtres entre la vie et la mort. Ainsi leurs noms sont écrits en entier sur la tranche, au centre de la 1ère de couverture et le titre du texte s’inscrit au centre d’une double-page.

 

 

 

,

L’hybridation, le mélange des références se retrouve également dans nos choix typographiques. Tout d’abord « Raisonné » a été choisie pour son dessin de lettres à partir de cercles faisant référence à la division cellulaire, responsable de la gémellité. Le biseautage des jambages supérieurs des bas de cases, n’est pas sans rappeler l’écriture calligraphique (clin d’oeil aux techniques artisanales employées par les frères). Cette typographie incarne à son échelle, elle aussi une forme de télescopage entre les époques et les styles. « Old London » de style gothique médiéval en interférant dans les titres vient participer aux brouillages des pistes de façon plus intensive. Le choix de cette dernière s’est fait en référence à l’invention du signe « & » par les moines copistes au Moyen-âge, tout en rappelant le folklore, les légendes roumaines dont les gravures s’inspirent.

Toutes les gravures ont également pour points communs la récurrente présence de grilles. L’application successive d’une même pièce de bois a servi pour remplir le fond de chacune des gravures, laissant apparaître une grille. C’est la reprise de cette dernière qui nous a permis la mise en forme des pages textes.
Il ne s’agit pas seulement de fond, mais parfois de dessins de grille, renvoyant au constructivisme, au Bauhaus… qui nous évoque également une notion d’archivage que l’on peut retrouver dans l’intitulé des œuvres de Gert & Uwe Tobias (ex : GUT/H 1821/02). La reprise de cette grille dans le livre, structure la partie « répertoire ».



barre

 

SUPAIRE FRAPPE

 

© SF 2012